Que peut déduire le propriétaire de votre caution ?

Publié le : 28 mars 202310 mins de lecture

Un déménagement est déjà assez stressant, sans parler du fait que le propriétaire de votre logement en location pourrait ne pas vous rendre votre dépôt de garantie . Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les propriétaires peuvent déduire plus ou moins de dépenses de votre dépôt. Cependant, il est révolu le temps où les propriétaires ne pouvaient pas restituer la caution sans raison apparente. En fait, il existe des lois et des règlements qui réglementent et protègent votre dépôt de garantie. Celui-ci doit rester intact jusqu’à ce que vous décidiez de changer d’appartement. En quittant l’appartement, vous devrez vous assurer que le logement est en bon état et que le propriétaire déduit le montant correct.

S’il y a des problèmes ou des dommages à la propriété, il ne sera pas possible de demander le retour de la caution complète. Cependant, le propriétaire ne pourra retenir une partie de la caution que pour certaines raisons. Dans ce guide, nous vous expliquerons clairement ce que votre propriétaire peut et ne peut pas déduire de votre dépôt de garantie.

Loyers et factures impayés

La déduction la plus courante et la plus évidente concerne le loyer ou les factures impayées. Si vous êtes en retard sur votre loyer, le propriétaire peut être en mesure de rembourser la dette en retenant le montant de votre dépôt. De plus, si, par exemple, vous devez quitter le logement en hâte et qu’une facture arrive, il est conseillé de prendre des photos et de noter la consommation du compteur électrique. De cette façon, vous pouvez vous assurer que le propriétaire déduit le montant exact de votre dépôt.

Des frais de rénovation

Vous avez aimé expérimenter votre côté artistique et décorer les murs de votre logement locatif ? Les couleurs et les décorations vous ont peut-être semblé parfaites, mais le propriétaire peut penser le contraire. Si vous souhaitez recevoir votre caution intacte, il est conseillé de remettre les murs de la maison dans leur état d’origine, c’est-à-dire tels qu’ils étaient au moment de la livraison de la chambre. Tout cela s’applique à moins que le propriétaire ne vous ait spécifiquement demandé de décorer les murs de la maison.

Le même principe s’applique si, par exemple, vous avez fait des trous pour accrocher : photos, tableaux ou autres décorations. Dans ce cas, le propriétaire peut déduire un petit montant de votre caution. Afin d’éviter que cela ne se produise, vous pouvez enduire vous-même le mur pour éliminer les trous. Si c’est le cas, assurez-vous de faire du bon travail. Dans tous les cas il est déconseillé de percer soi-même les murs, vous risqueriez d’abîmer les murs et dans le pire des cas d’abîmer les canalisations qui se trouvent derrière les murs.

Entretien ménager

De nombreuses propriétés sont soigneusement nettoyées avant que les locataires n’entrent dans la maison. Après tout, le propriétaire cherche à louer la maison et ne veut certainement pas présenter un logement sale et désordonné. Vous devriez pouvoir quitter la maison exactement comme le jour où vous y êtes entré. Si vous aimez nettoyer et que vous êtes capable de faire du bon travail, vous pouvez facilement le faire vous-même. Sinon, si vous n’avez pas le temps et que vous détestez faire le ménage, vous pouvez vous fier à des professionnels.

Pour nettoyer une propriété, vous pourriez dépenser entre 7 et 10 euros de l’heure, le coût total dépend de l’état dans lequel vous laissez la propriété. Par exemple, si vous avez des animaux de compagnie, le nettoyage pour enlever les odeurs et les squames sera plus compliqué et prendra plus de temps et donc plus d’argent. Il existe un certain nombre d’entreprises qui offrent des services spécialisés, tels que le nettoyage de matelas, de rideaux et de cuisine.

Si vous ne nettoyez pas votre propriété, le propriétaire dépensera plus ou moins le même montant sera déduit de la caution. Sans aucun doute, le choix le moins cher et le plus rapide est de faire le ménage soi-même. Dans tous les cas, mieux vaut s’occuper du ménage et laisser le logement propre et ne pas remettre une maison sale et en désordre au propriétaire. C’est aussi important pour obtenir de bonnes références pour de futures locations !

Il se peut que vous ayez enfreint certaines règles de la maison en fumant dans l’appartement ou en possédant un animal de compagnie. Dans ces cas, choisir de faire appel à des professionnels pourrait être la solution à votre problème. Si vous supprimez toutes les traces et qu’il n’y a aucun dommage à la propriété, le propriétaire n’aura aucune raison de déduire de l’argent de votre dépôt.

Des frais de jardinage

Si la propriété que vous louez a un jardin, il est très probable que le propriétaire ait mis une clause dans le bail qui exige qu’elle soit maintenue en bon état. Cela ne signifie pas que vous devez planter de nouvelles fleurs et de nouveaux arbres. Cependant, il faudra éviter que le jardin ne devienne une jungle envahie.

Si au moment de quitter la propriété le jardin n’est pas dans un état satisfaisant. le coût du jardinier sera déduit de votre caution. Pour avoir une idée du coût. le coût horaire d’un jardinier est d’environ 15/20 euros. La dépense totale dépend évidemment de la taille et de l’état du jardin. Afin d’obtenir votre pleine caution, vous pourriez vous armer de gants et d’outils, peut-être avec l’aide de quelques amis, et arranger personnellement le jardin pour le livrer au propriétaire dans un état satisfaisant.

Faire des petits travaux d’entretien pendant le déménagement n’est pas toujours possible. Dans cette situation, il se peut que vous manquiez de temps, d’énergie ou de compétences pour effectuer ces tâches.

Ce que votre propriétaire ne peut pas déduire : usure et pannes

Si vous deviez passer, par exemple, cinq ans ou plus dans un logement, il est normal que les objets et les appareils se détériorent, cessent de fonctionner et vieillissent. Pour cette raison, le propriétaire ne pourra pas déduire l’usure des sols, rideaux ou autres objets de votre caution.

Les petits appareils tels qu’une bouilloire ou un grille-pain peuvent cesser de fonctionner avec le temps. Même le lave-vaisselle, le frigo et le four, qui n’étaient peut-être pas neufs lorsque vous êtes entré dans le logement, peuvent tomber en panne pendant votre séjour. Vous n’avez probablement pas appelé le propriétaire si un petit appareil électroménager a cessé de fonctionner. Dans le cas où le propriétaire prélève de l’argent sur la caution pour ce type de dommage, vous pouvez le contester.

Vous devrez certainement faire attention aux murs. Avant de quitter le logement, vérifiez qu’il n’y a pas de taches et de décorations qui n’étaient pas présentes au moment de la livraison. Vous n’êtes pas directement responsable de repeindre toute la maison. En effet, peindre une maison entière pourrait coûter très cher et si par hasard votre propriétaire venait à le déduire de votre mise de fonds, vous seriez obligé de contester et de ne pas payer ces frais.

Comment récupérer votre caution ?

Une fois le contrat de location terminé, lors de la restitution des clés de la maison, le propriétaire devra vous restituer la caution. Évidemment après une vérification minutieuse de l’état de la propriété. Si votre propriétaire décide de déduire quelque chose, il doit préciser ce qu’il déduit. Si cela ne se produit pas, nous vous conseillons de traiter la question avec calme et professionnalisme. En attendant, le propriétaire doit encore restituer la partie non contestée de votre caution.

Check-list pour votre dépôt de garantie : points importants à retenir

Laisser le bien en excellent état à la fin du bail vous permettra non seulement de récupérer votre caution dans son intégralité mais également d’obtenir d’excellentes références pour vos prochaines locations. Voici une liste de contrôle pour obtenir ce qui vous revient de droit.

  • Faites un inventaire – Cela peut sembler un travail long et fastidieux, mais avoir une preuve de ce que vous avez reçu avec la propriété peut vous permettre de récupérer l’intégralité de votre dépôt à la fin du bail.
  • Payez vos factures et loyers impayés.
  • Prenez note des relevés de compteur avant de quitter la maison.
  • Effectuer de petits travaux d’entretien tels que : percer des trous dans le mur, des taches ou des ampoules cassées
  • Assurez-vous que le jardin est dans le même état que celui dans lequel vous l’avez trouvé au début du bail.
  • Élimine les odeurs et les marques causées par le tabac et les animaux.
  • Débarrassez-vous de tout ce qui vous appartient et sortez les poubelles.
  • Votre propriétaire devra restituer la caution non contestée lors de la remise des clés.
  • Essayez de comprendre la différence entre l’usure raisonnable et les dommages causés par vous.
  • En cas de litige, restez calme et professionnel.
  • En cas de litige sur la résiliation du contrat, vous pouvez également utiliser les services en ligne.

Bien locatif : comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier
Comment réduire le risque de locataires problématiques ?

Plan du site